Le 109 : Pôle de cultures contemporaines - ville de Nice

UN JOUR, UNE ŒUVRE #15 : MAISON À PAROIS EN EAU COLORÉE, 1974 (gouache et encre sur papier)

UN JOUR, UNE ŒUVRE #15 : MAISON À PAROIS EN EAU COLORÉE, 1974 (gouache et encre sur papier)

Lorsque la Ville de Nice a reçu le fonds d'archives privées de l'architecte Guy Rottier (1922-2013) — à l'initiative du Forum et avec les contributions décisives du service des Archives et du MAMAC —, l'engagement a été pris de rendre ces quelques huit mille pièces accessibles au public, au fur et à mesure que de leur inventaire et catalogage. En trois ans, deux expositions au Forum et une exposition hors les murs ont déjà permis de lever le voile sur ces témoignages, pour la plupart inédits, de la pensée et de l'œuvre d'un des architectes niçois les plus singuliers. Avec "Un jour, une œuvre", nous donnons à voir dix-huit pièces comme autant de "coups de cœur" qui, par la variété même de leurs formes, de leurs supports et de leurs contenus, illustrent la construction des idées de Guy Rottier et du cheminement de sa pensée, véritable machine à idées de l'architecture du xxe siècle.

Ce dessin d'une grande expressivité dans son économie de moyens résume en peu d'éléments un système posant un principe d'architecture solaire. On y trouve une forme structurelle élémentaire, qui peut tenir autant, dans son évidence mathématique, de la voûte antique que des dômes géodésiques. Une peau extérieure (peut-on encore parler de façade ?) s'anime au gré des mouvements des parties mobiles, comme en fonction des variations de remplissage des compartiments régulant les échanges thermiques. Sur une coupe, la présence des flèches de lumière solaire ou celle de la nomenclature alphabétique de la structure rappellent la ressource de pensée que représenta toujours pour Guy Rottier son identité originelle d'ingénieur curieux de la nature et de la mécanique des choses.